Programme des activités
 
Blog - Conférences

   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2018 Décembre 2018
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
 ↑  
Conférences

Que deviennent nos déchets dans le Pilat ? - par Caroline Radet-Taligot. 01/18  -  par Thierry

Vendredi 5 janvier 2018 Que deviennent nos déchets dans le Pilat ? Ramassage - Tri - Recyclage - par Caroline Radet-Taligot.    

2017_01_05_Dechets.JPG

Protéger la nature est un objectif du CPN Le Colibri. Et une façon de protéger notre Terre est bien entendu de produire le moins de déchets possible qui viendraient la polluer. Mais lorsque quand même nous en mettons dans nos poubelles, que deviennent-ils ?

Voilà la question à laquelle est venue répondre Caroline Radet-Taligot, responsable du Pôle Environnement à la Communauté de Communes du Pilat Rhodanien, accompagnée de Mr Gabriel Roudon, vice-président chargé de l’environnement au sein de la communauté de communes.

Après le visionnage d’un petit film sur le fonctionnement du centre de tri de Firminy dont nous dépendons, Mme Radet-Taligot a commencé par nous rappeler les consignes de tri effectives dans le Pilat et ses implications.  Par exemple il ne faut pas mettre de papier de taille inférieure à un format A5 car ils ne sont pas pris en charge par les machines…

Depuis la mise en place de la collecte sélective et de la redevance incitative, le tonnage par an d'ordures ménagères collectées a diminué de 39%, avec comme pendant, une hausse du tri sélectif et des déchets récoltés en déchetterie…

Après la collecte, les déchets sont soit réemployés (notamment les textiles, 1%), soit valorisés au niveau de la matière (refonte ou re-travail, 39%), soit valorisés organiquement (déchets verts, 13%), soit valorisé énergétiquement (incinération des ordures ménagères et récupération de chaleur, 21%). Enfin, le reste, soit 26%, est enfoui. Trier a donc une importance en matière d’emploi et d’environnement.

Enfin a été abordée la question du financement  du service de gestion des déchets, avec le choix qui a été fait depuis 2013 de passer à un fonctionnement par une Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères (fixe 70%) avec une partie incitative (30%). Elle nous rappelle également l’obligation du service de gestion d’avoir un équilibre budgétaire entre les dépenses et les recettes (provenant de la revente des matières, du soutien des éco-organismes et de la redevance incitative).

Gabriel Roudon, élu en charge de l’environnement et de la gestion des déchets a également pu répondre aux questions des participants présents. S’en est suivi  un débat très riche où il a été question de la nécessité avant tout de produire moins de déchets (notion de 0 déchets), de la pollution de cette gestion des déchets, de l’entretien des bacs de tris, mais également de la place du citoyen et du politique face aux fabricants d’emballages…

Et Colibri dans tout cela ?

Maurice Declerck est venu présenter la part active réalisée par l’Association Le Colibri. Depuis quelques années déjà, Colibri a  mis en place un service de TTS Tri Très Sélectif notamment pour les capsules à café Tassimo, les outils d’écritures et les bouchons plastique en partenariat avec les écoles, les commerçants, et les mairies du Pilat. Si vous souhaitez vous aussi apporter votre petite goutte d’eau ou tout simplement en savoir plus, voici le lien : http://www.cpnlecolibri.fr/articles.php?lng=fr&pg=729&mnuid=529&tconfig=0

Merci à Caroline Radet-Taligot, Gabriel Roudon et Maurice declerck pour leurs interventions respectives et leur disponibilité pour répondre aux multiples questions des participants et participer ainsi au succès de cette soirée !

Pour faire suite à notre causerie et trouver des idées pour utiliser les déchets que nous n'aurions pas pu éviter de mettre dans notre poubelle, le Colibri vous propose de nous retrouver le samedi 20 janvier à partir de 14h à la Maison des Associations de Maclas afin de donner une seconde vie aux déchets de notre poubelle de tri.
Au menu, et selon les envies de chacun: fabrication d'une mangeoire pour oiseaux à partir de briques de jus de fruits ou de bouteilles en plastique, création de pots et autres objets en tressage de papiers publicitaires,...
Venez avec bouteilles, briques, conserves, prospectus.... et votre bonne humeur
Ce sera également l'occasion de partager vos idées pour éviter le remplissage de nos poubelles ou pourquoi pas les réduire à 0!

Et à très bientôt avec "Le Colibri" pour le bien de notre territoire du Pilat !

Vendredi 5 janvier 2018 Que deviennent nos déchets dans le Pilat ? Ramassage - Tri - Recyclage - par Caroline Radet-Taligot.    

2017_01_05_Dechets.JPG

Protéger la nature est un objectif du CPN Le Colibri. Et une façon de protéger notre Terre est bien entendu de produire le moins de déchets possible qui viendraient la polluer. Mais lorsque quand même nous en mettons dans nos poubelles, que deviennent-ils ?

Voilà la question à laquelle est venue répondre Caroline Radet-Taligot, responsable du Pôle Environnement à la Communauté de Communes du Pilat Rhodanien, accompagnée de Mr Gabriel Roudon, vice-président chargé de l’environnement au sein de la communauté de communes.

Après le visionnage d’un petit film sur le fonctionnement du centre de tri de Firminy dont nous dépendons, Mme Radet-Taligot a commencé par nous rappeler les consignes de tri effectives dans le Pilat et ses implications.  Par exemple il ne faut pas mettre de papier de taille inférieure à un format A5 car ils ne sont pas pris en charge par les machines…

Depuis la mise en place de la collecte sélective et de la redevance incitative, le tonnage par an d'ordures ménagères collectées a diminué de 39%, avec comme pendant, une hausse du tri sélectif et des déchets récoltés en déchetterie…

Après la collecte, les déchets sont soit réemployés (notamment les textiles, 1%), soit valorisés au niveau de la matière (refonte ou re-travail, 39%), soit valorisés organiquement (déchets verts, 13%), soit valorisé énergétiquement (incinération des ordures ménagères et récupération de chaleur, 21%). Enfin, le reste, soit 26%, est enfoui. Trier a donc une importance en matière d’emploi et d’environnement.

Enfin a été abordée la question du financement  du service de gestion des déchets, avec le choix qui a été fait depuis 2013 de passer à un fonctionnement par une Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères (fixe 70%) avec une partie incitative (30%). Elle nous rappelle également l’obligation du service de gestion d’avoir un équilibre budgétaire entre les dépenses et les recettes (provenant de la revente des matières, du soutien des éco-organismes et de la redevance incitative).

Gabriel Roudon, élu en charge de l’environnement et de la gestion des déchets a également pu répondre aux questions des participants présents. S’en est suivi  un débat très riche où il a été question de la nécessité avant tout de produire moins de déchets (notion de 0 déchets), de la pollution de cette gestion des déchets, de l’entretien des bacs de tris, mais également de la place du citoyen et du politique face aux fabricants d’emballages…

Et Colibri dans tout cela ?

Maurice Declerck est venu présenter la part active réalisée par l’Association Le Colibri. Depuis quelques années déjà, Colibri a  mis en place un service de TTS Tri Très Sélectif notamment pour les capsules à café Tassimo, les outils d’écritures et les bouchons plastique en partenariat avec les écoles, les commerçants, et les mairies du Pilat. Si vous souhaitez vous aussi apporter votre petite goutte d’eau ou tout simplement en savoir plus, voici le lien : http://www.cpnlecolibri.fr/articles.php?lng=fr&pg=729&mnuid=529&tconfig=0

Merci à Caroline Radet-Taligot, Gabriel Roudon et Maurice declerck pour leurs interventions respectives et leur disponibilité pour répondre aux multiples questions des participants et participer ainsi au succès de cette soirée !

Pour faire suite à notre causerie et trouver des idées pour utiliser les déchets que nous n'aurions pas pu éviter de mettre dans notre poubelle, le Colibri vous propose de nous retrouver le samedi 20 janvier à partir de 14h à la Maison des Associations de Maclas afin de donner une seconde vie aux déchets de notre poubelle de tri.
Au menu, et selon les envies de chacun: fabrication d'une mangeoire pour oiseaux à partir de briques de jus de fruits ou de bouteilles en plastique, création de pots et autres objets en tressage de papiers publicitaires,...
Venez avec bouteilles, briques, conserves, prospectus.... et votre bonne humeur
Ce sera également l'occasion de partager vos idées pour éviter le remplissage de nos poubelles ou pourquoi pas les réduire à 0!

Et à très bientôt avec "Le Colibri" pour le bien de notre territoire du Pilat !

Fermer Fermer

Publié le 16/01/2018 ~ 10:46   Tous les billets   Haut